Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Le Festival Images contre nature, du 4 au 8 juillet au Videodrome 2, à Marseille

« Des crapauds morts s’animeront à nouveau »

• 4 juillet 2017⇒8 juillet 2017 •
Le Festival Images contre nature, du 4 au 8 juillet au Videodrome 2, à Marseille - Zibeline

Comment ne pas être séduit par une si formidable perspective ouverte par la 17è édition du Festival International de vidéo expérimentale Images contre Nature ?

Mais que l’on ne s’y méprenne pas : il n’y aura aucune métamorphose du batracien mal-aimé en prince charmant ; ce n’est pas le genre de la maison ! Ce festival singulier ne fait pas dans le conte de fées et revendique même le refus de la fiction. Alors quoi ? Il s’agira de raconter autrement « la poésie, l’humour, la politique, les corps, la nature et la violence » Vaste programme qui se déroulera cette année en association avec le Festival Tous Courts d’Aix-en-Provence tout au moins pour la soirée d’ouverture qui reprendra le thème du Corps Scientifique / Corps Fantastique avec une série de 8 films tous plus saisissants les uns que les autres issus du patrimoine comme Le Vampire de Jean Painlevé (1945), ou plus contemporains comme le Macula de Carole Arcega (2004) ; et comment ne pas avoir envie de s’aventurer du côté des Documents sur une langue sifflée turque de René Guy Busnel (1967), qui offrent certainement des révélations inédites ! La clôture offrira aussi à 4 structures (Data, Dodeskaden, le MUFF et Videodrome 2) une carte blanche hybride et cinémusicale puisque le son y est l’invité –surprise, dans un traitement inhabituel puisque deux réalisateurs / performers « joueront », tels des instruments de musique, l’un du projecteur et de ses accessoires (Xavier Quérel pour Quelques minutes de soleil après minuit), l’autre des perceptions et peut-être des nerfs des spectateurs (Pouvoir érotique des sirènes de Jean-Luc Gergonne). Excitant on vous disait ! Mais pas de festival sans sélection –près de 85 films répartis comme chaque année sur 8 programmes rigoureusement cadrés et nommés Temps, Espace, Mouvement, Perception, Sens, Identité, Long, Animé. On y trouvera sans aucun doute « la vie, la profusion et la saturation » et aussi « beaucoup de lumière et de couleurs », qui sont, avec la liberté du prix d’entrée, avouons-le, les plus belles promesses que l’on puisse faire quand on a 17 ans !

MARIE-JOSÉ DHO
Juin 2017

Images contre nature
4 au 8 juillet
Videodrome 2, Marseille
04 91 42 75 41
p-silo.org

Photo : Towards the Hague © Sylvia Winkler & Stephan Koerperl