Karwan contribue à l'émergence de la Métropole Aix-Marseille-Provence par la poésie

Métropole surréaliste

• 12 octobre 2017⇒18 novembre 2017 •
Karwan contribue à l'émergence de la Métropole Aix-Marseille-Provence par la poésie - Zibeline

Les médiathèques de la Métropole Aix-Marseille-Provence vont se couvrir d’exquis cadavres en forme de mots vivants. La faute à qui ? À Karwan, Bâtisseur de projets culturels métropolitains. Rencontre avec sa directrice…

Zibeline : Vous en appelez aux citoyens pour écrire des Cadavres Exquis Métropolitains. D’où vient ce projet ?

Anne Guiot : La Métropole a lancé cet hiver un appel à projets, « La lecture par nature » (13 projets singuliers en tout, ndlr), qui prend appui sur les médiathèques du territoire et veut développer la lecture publique. Nous y avons répondu, et 11 médiathèques ont retenu notre projet : la BMVR à Marseille, et les médiathèques de Gardanne, Istres, Lançon-de-Provence, Meyrargues et Bouc Bel Air.

Pourquoi cet appel à projet a-t-il intéressé Karwan ?

Il semblait fait pour nous ! Contribuer à l’émergence de cette nouvelle métropole par la poésie, le surréalisme, la participation des citoyens, autour de la nature qui plus est, cela correspond à ce que nous faisons depuis des années. Je suis certaine que les territoires se bâtissent d’abord par l’imaginaire, l’usage et la langue, et qu’il ne s’agit pas pour la Métropole de s’inventer par une simple mise à l’échelle.

Le projet se déroule en trois phases…

Oui, la première est lancée : nous avons conçu un site cadavresexquismetropolitains.fr, que les bibliothèques et le rectorat relaient, pour que chacun puisse écrire sa phrase… Chaque médiathèque a choisi 10 phrases dans 10 livres, auxquelles il faut accrocher 5 autres phrases, en ne connaissant bien sûr que celle qui précède… Nous recueillerons sur notre site tous ces cadavres exquis, jusqu’en novembre.

Du 12 au 27 octobre des ateliers seront menés dans chaque médiathèque par Karelle Ménine, artiste, auteur et journaliste qui a conçu une Phrase, qui traversait la ville de Mons et a marqué la Capitale Culturelle ; et par Germain Prévost, alias IPIN, illustrateur qui fait partie de Lézarapart… Chaque atelier réunira 10 participants, et ils travailleront en particulier la partie graphique.

Enfin, du 28 octobre au 18 novembre les deux artistes écriront dans l’espace public à partir de ces ateliers, des Cadavres Exquis du site, et éparpilleront tout cela dans l’espace, en concevant des trajets de lecture différents, superposés, à inventer !

Entretien réalisé par AGNÈS FRESCHEL
Septembre 2017

Ecrivez votre phrase sur cadavresexquismetropolitains.fr

Inscriptions aux ateliers dans les 6 médiathèques concernées

Photo : © X-D.R., La Phrase, Mons 2015