Zibeline bannière

Un entretien avec Pinar Seleck, sociologue et militante turque, réfugiée politique en France.

L’entretien de la semaine, avec Pinar Selek – 2ème partie

Un entretien avec Pinar Seleck, sociologue et militante turque, réfugiée politique en France. - Zibeline

Dans cette 2ème partie, Pinar Selek nous parle des convergences actuelles en Turquie entre mouvements kurdes, arméniens, féministes et LGBT, de son nouveau roman « La maison du Bosphore », de son regard sur la France, et des différentes façons de la soutenir dans son combat contre le pouvoir turc.

Sociologue et militante turque, Pinar Selek vit un cauchemar depuis plusieurs années : tortures, prison et exil, depuis qu’elle a refusé de livrer aux autorités turques les noms des militants kurdes qu’elle avait interviewés dans le cadre d’une de ses recherches. Elle est depuis devenue pour la jeunesse turque un symbole de résistance. Sous le coup d’une condamnation de prison à vie, elle est réfugiée politique en France depuis deux ans.

Elle était de passage à Marseille récemment à l’occasion des 20èmes Rencontres d’Averroès. WRZ l’a rencontrée.

Par AGNÈS FRESCHEL
Décembre 2013

Photo : Pinar Selek en interview sur Webradio Zibeline, par Annie Gava

www.pinarselek.fr