Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Entretien avec Haïm Menahem et Pierrette Monticelli, directeurs du Théâtre Joliette à Marseille

La Joliette se la pète !

• 10 octobre 2017⇒14 octobre 2017, 27 octobre 2017⇒28 octobre 2017, 8 novembre 2017⇒18 novembre 2017 •
Entretien avec Haïm Menahem et Pierrette Monticelli, directeurs du Théâtre Joliette à Marseille - Zibeline

La fusion des théâtres de Lenche et de la Joliette est opérée : une saison de transition s’annonce, pleine de surprises de taille. Rencontre avec les directeurs.

Zibeline : Cette saison 2017/2018 va-t-elle mettre en synergie les 2 lieux ?

Haïm Menahem : On a effectivement intégré Lenche comme troisième salle du Théâtre Joliette, mais cela sera une année d’expérimentation. Des 5 personnes qui composaient le personnel, 3 ont voulu partir. Il s’agit d’assumer financièrement les licenciements, d’intégrer les 2 qui ont voulu rester, de recruter 2 nouvelles personnes. De financer une étude aussi, sur l’avenir de ce lieu, que nous voulons transformer en résidence pour les artistes, mais aussi en espace de travail, de sorties de résidences, et de lieu référent pour le jeune public et les amateurs.

En aurez-vous les moyens ?

H.M. : Oulà ! Le Conseil départemental a déjà baissé en 2017, et avant. Nous n’avons aucune assurance pour 2018, de la Ville non plus qui quant à elle a maintenu sa subvention en 2017. Et en plus il y a un problème de litige entre la Ville et le Diocèse, qui est propriétaire… Nous nous attendons, hélas, à ne pas cumuler les moyens des deux lieux, même si nous en cumulons les missions. Mais nous ne savons pas ce qu’il sera possible de faire. Nous verrons ! Et pour l’instant une belle année, de transition, commence…

Sans assurance, mais avec beaucoup d’ambition !

H.M. : Oui. L’an dernier plus de 15 000 spectateurs sont venus à la Joliette, nos salles ont été pleines à 77%, c’est plutôt pas mal pour un théâtre d’écritures contemporaines en création… Cette année les réservations démarrent très fort, plus que l’an dernier encore, on est très optimistes ! Mais c’est surtout le développement de ce que nous avons mis en place depuis 2013 qui nous réjouit.

C’est-à-dire ?

Pierrette Monticelli : D’une part la salle de Lenche va être bien occupée, grâce à des collaborations avec ActOral, Massalia pour En Ribambelle !, puis Dansem, la Biennale des écritures du réel. Agnès Régolo y sera en résidence et présentera son travail, il y aura aussi des mises à dispositions accompagnées techniquement, et la Fédération du théâtre amateur (FNCTA) y sera très présente. Quant au reste de notre activité, nous continuons donc les résidences longues, c’est-à-dire l’accompagnement de compagnies régionales sur deux saisons, avec La Paloma et Agnès Régolo.

Pourquoi ces résidences longues ?

P.M. : Parce que nous sommes persuadés qu’il faut accompagner correctement les compagnies régionales, aujourd’hui en grande difficulté. Mais surtout parce que la présence des artistes, dans les actions de médiation autour de leurs créations, est irremplaçable. La Joliette, grâce à ces artistes, est présente dans les entreprises, les établissements scolaires, les hôpitaux, dans le restaurant après les spectacles. La relation qui s’y noue est précieuse, et contribue à la fidélisation de ceux qui poussent la porte…

En dehors de ces deux compagnies, la présence des artistes d’ici est très forte.

Oui. Il y aura Fred Poinceau, Noël Casale et Xavier Marchand, Marie Provence, Vincent Franchi avec un texte costaud sur le racisme… Tous en création, tous coproduits par La Joliette. Franck Dimech jouera aussi Les Chinois, Arketal un spectacle de marionnette sur un Passager clandestin du Titanic. Sandra Iché, soutenue par le Festival Parallèle, viendra créer Droite-Gauche, sur l’intimité des choix politiques. Michel Kelemenis reprend La Barbe Bleue, et Marseille Objectif Danse fait venir Yvonne Rainer.

Il y a donc quelques stars, contemporaines, au programme.

Oui ! Claude Régy pendant une semaine, Emma Dante, Philippe Delaigue, Rachida Brakni mise en scène par Arnaud Meunier… Après la Fête et Raoul collectif qui ont ouvert la saison on est fiers de notre programme !

Entretien réalisé par AGNÈS FRESCHEL
Septembre 2017

Au programme :

10 au 14 octobre : Rêve et Folie
La dernière création de Claude Régy met en scène le poème déchirant de Georg Trakl. Radical, et émouvant, porté avec force par Yann Barry, comédien étonnant.

27 & 28 octobre : Les Fenêtres…
Au théâtre de Lenche, dans le cadre de En Ribambelle !

8 au 18 novembre : Trust
Création de la compagnie en résidence La Paloma. Au cœur d’Euroméditerranée Thomas Fourneau et Rachel Ceysson mettent en scène un texte de Falk Richter, écrit après le krach de 2008 : une pièce nerveuse qui décrit l’intime arasement des humains face à l’entreprise qui demande « confiance », le Trust.

Photo : Trust -c- Cie La Paloma