Vu par Zibeline

Une poésie inventive, ludique, bouleversante, aux Eauditives 2017

Vivantes poétiques

Une poésie inventive, ludique, bouleversante, aux Eauditives 2017 - Zibeline

La neuvième édition des Eauditives, concoctée par Éric Blanco et Claudie Lenzi, les maîtres d’œuvre de la Zone d’Intérêt Poétique de Barjols, s’est lovée dans l’écrin de la ville de Toulon. Fraîcheur, talent, des étudiants de l’ÉSADTPM, et les remarquables Poéssonies, finesse et ingéniosité de l’exposition de Sophie Braganti, Claudie Lenzi, Hélène Matte, Sophie Menuet, Chiara Mulas et Frédérique Nalbandian, qui détournent  gestes et codes attachés au savon. Les publications 2017 des éditions Plaine Page proposent de nouvelles remises en perspective du réel. Philippe Jaffeux et son 26 TOURS nous conduit à travers les révolutions d’un carré poétique s’appuyant sur une réflexion nourrie des principes du Tao et de références nietzschéennes.

Eauditives 2017 Eric Lerible

Nicolas Vargas met son cœur à nu dans A-vanzar et entraîne le lecteur dans une quête palpitante où castillan et français retrouvent une union perdue… Sébastien Lespinasse, avec son Esthétique de la noyade, évoque les tragédies actuelles de la Méditerranée, et la noyade des consciences face au drame ; le Film des visages de Frank Smith s’inspire de la première manifestation du Printemps arabe. Son film éponyme éclaire le recueil poétique, le chant de Sapho (qui offrit le cadeau de poèmes) lui accorde une densité tangible ; bouleversant Marchand de sang  traduit par Antoine Jockey, de Kadhem Kanjar ; le jeune poète raconte l’Irak où il vit : portraits d’amis assassinés, absurdité du conflit, photographies des lieux où il se met en scène à la place de ceux qui sont morts… un travail en épure d’une intense poésie. Jean-François Bory s’insurge contre le pseudo-langage de communication international qui signe l’arrêt de mort de l’écriture dans Terminal Language. Le contenu des Eauditives, ne serait-ce que les textes de Maxime H. Pascal, la grâce des Poèmes du silence par Levent Beskardes en LSF (traduction Aurore Corominas), les performances de Cédric Lerible, Carlos Avila (traduit par Amadeo Aranda), Patrick Sirot, Antoine Simon, Claudie Lenzi, Laurent Cennamo, Démosthène Agrafiotis, enrobées des variations de la contrebasse de Barre Phillips, démontre que la résistance existe, forte, inventive et profonde !

MARYVONNE COLOMBANI
Juillet 2017

Les Eauditives ont eu lieu du 15 au 18 juin à Toulon

Photographies : Cédric Lerible / Maxime Hortense Pascal © MC