Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Où il est question d’ornithologie et de guerres

Un oiseau et des guerres

Où il est question d’ornithologie et de guerres - Zibeline

En mai 2015, un traquet kurde, petit passereau dont le bruit fait penser à celui du traquet d’un moulin, est repéré et photographié au sommet du Puy-de-Dôme par un ornithologue qui a la bonne idée d’y faire un jogging. Rien n’explique la présence de cet oiseau en ces lieux. Coïncidence ou hasard objectif, cette observation étonnante fait écho dans les esprits avec la libération de Kobané par les forces kurdes, survenue quelques semaines auparavant.

À partir de cet événement, Jean Rolin mène une enquête dans les milieux de l’ornithologie. Après Clermont-Ferrand où il rencontre le naturaliste-jogger, c’est dans les collections du British Museum transférées à Tring qu’il poursuit ses investigations. Parmi les collecteurs d’Œnanthes (le nom savant du traquet), on trouve des personnalités militaires ou diplomatiques britanniques de la première moitié du XXe siècle. Jean Rolin affirme que « la relation qu’entretient l’ornithologie avec la guerre, l’espionnage ou la diplomatie est illustrée par de nombreux exemples… » Meinerzhagen est l’un d’eux, et non des moindres. Personnage plutôt trouble, certainement meurtrier, imposteur et voleur assurément, cet officier de l’armée britannique durant la première guerre mondiale est aussi l’auteur de Birds of Arabia, une référence en la matière. Sur le terrain des opérations, comme beaucoup de ses confrères, il observe les oiseaux mais aussi les tue pour mieux les étudier. Au total, l’histoire de tous ces ornithologues britanniques s’entrelace avec celle non moins alambiquée du Proche-Orient.

En 2016, Jean Rolin, à son tour, part à la recherche du traquet kurde sur sa terre d’origine, aujourd’hui en guerre. C’est sur la montagne du Nemrut Dag, située dans le Kurdistan turc, qu’il se rend. Enfin, il y rencontre son premier traquet kurde qui, à son grand étonnement, se pose presque à ses pieds, comme si le passereau voulait le saluer.

Guidé par ce petit oiseau, Jean Rolin trace au fil des pages un voyage au milieu des conflits internationaux, des guerres qui ont secoué le XXe siècle, de celles d’aujourd’hui. Observant les faits à travers des jumelles d’ornithologue, l’écrivain nous livre un récit passionnant en mêlant avec talent l’anecdote et la réalité la plus âpre.

CAROLINE GÉRARD
Février 2018

Le Traquet kurde
Jean Rolin
Éditions P.O.L. 15 €