Vu par Zibeline

Les balades urbaines de Kubilai Khan Investigations enchantent Toulon

Un dimanche pas comme les autres

Les balades urbaines de Kubilai Khan Investigations enchantent Toulon - Zibeline

À l’air libre ou dans les entrailles du musée d’art de Toulon, les balades urbaines de Kubilai Khan
Investigations fédèrent chaque année un public de plus en plus large, des amateurs des nouvelles
scènes artistiques aux participants aux Journées européennes du patrimoine. Un cocktail
intergénérationnel qui a vite engorgé le musée, soudain réveillé par les assauts ininterrompus des
artistes dans toutes les salles d’exposition, l’escalier monumental, le jardin et même la bibliothèque
transformée en espace de convivialité par le tandem belge Arnaud Hoedt et Jérôme Piron. À
l’heure du goûter ou de l’apéro, verre à la main, un petit groupe de spectateurs a partagé un moment
d’érudition autour de la notion d’orthographe et de langue, de graphies, de sons et de prononciations.
Le dialogue entre les deux comédiens les a entrainés dans une dialectique piquée d’humour, de
remarques de bon sens, de définitions savantes, de démonstrations factuelles et de documentations
nichées entre les rayonnages : scrabble, cadre photo, dictionnaires bien sûr… Alliant l’acte à la
parole, ils ont bousculé l’esprit critique, citant Montaigne, Rabelais, Molière et les copistes pour
appuyer leur discours critique. Au sein du sein de la maison de la langue, il n’en fallait pas plus pour
déstabiliser le plus convaincu du bon usage de l’orthographe ! Dans un registre analogue, celui du
savoir mis en scène, Frédéric Ferrer a offert une conférence spectacle ébouriffante. Géographe
dans une première vie, le comédien s’est lancé dans une diatribe sur «Les Vikings et les satellites»
avec une force de conviction inégalée. À tel point que l’on pouvait se demander si l’on assistait à la
conférence d’un scientifique hurluberlu ou si, inversement, un comédien foutraque se prenait pour
un scientifique pur jus ! À grandes enjambées, il conta l’histoire du réchauffement climatique depuis
Erik Le Rouge jusqu’à la naissance de deux clans que tout oppose : les Réchauffistes et les climato-
sceptiques. Muni de tous les attributs requis pour ce genre d’exercice -Power Point avec photos
satellites, cartographies, analyses de terrain, gravures-, le comédien déploya une batterie
d’arguments sous la forme d’interrogations, de questionnements et d’hypothèses. Et clôt sa volubile
intervention par un énième pied de nez : «le Groenland était-il vert ou était-il blanc à l’époque d’Erik
Le Rouge ?»…
Autres performances réjouissantes, sonores et chorégraphiques cette fois, avec l’arpenteur Romain
Bertet, le duo circassien Justine Berthillot-Frederi Vernier, et les danseurs du CCN de Tours,
Raphaël Cottin et Anne-Emmanuelle Deroo. Dans Acte III de Romain Bertet, bruits de pas, sons,
musiques, déplacements, scansions se superposèrent pour composer une partition en boucle enrichie
en live, dessinant dans l’espace des phrases musicales et chorégraphiques éphémères. «Que faire de
l’autre corps : le palper, le soupeser, le plier-déplier, le retourner comme une crêpe ? Quid de la
résistance ?» s’interrogèrent à leur manière Justine Berthillot-Frederi Vernier dans un méli-mélo
où le plus fort ne fut pas forcement celui que l’on croyait. Où la femme, d’abord réduite à une
poupée de chiffon, puisa au plus profond d’elle même de quoi combattre, résister et gagner une
partie courue d’avance ! Bref, le combat fut rude mais la soumission de courte durée. Dans un
tempo de tendresse et de sensualité mêlées, Raphaël Cottin et Anne-Emmanuelle Deroo jouèrent
les amants aimantés, d’abord en jean et torses nus, puis nus. Avec puissance et délicatesse, leur
accouplement chorégraphique fut virtuose, jamais vulgaire dans sa gestuelle tant il irradiait. Pas une
seconde ces corps souples, nerveux, tendus, ne s’échappèrent l’un l’autre. Et l’effeuillage apparut
comme une évidence.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Octobre 2015

Constellations #5 s’est déroulé à Toulon les 18, 19 et 20 septembre
www.kubilai-khan-investigations.com

Photo : Conférence-spectacle-de-Frédéric-Ferrer,-Les-Vikings-et-les-satellites-©-MGG-Zibeline