Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Retour sur La mémoire et la mer, étonnant texte de Léo Ferré, joué au Toursky à Marseille

Soirée de soutien

Retour sur La mémoire et la mer, étonnant texte de Léo Ferré, joué au Toursky à Marseille - Zibeline

L’Espace Léo Ferré, ouvert depuis 3 ans, doit compter sur la générosité d’artistes qui viennent bénévolement, du mois d’octobre au mois de décembre, pour 8 soirées de soutien. Le 18 novembre, l’Académie de Mandolines de Marseille, dirigée par Vincent Beer Demander, accompagnait le texte étonnant de Léo Ferré : La Mémoire et la Mer, porté par un Richard Martin habité et vibrant. En 1re partie, deux chanteuses aux voix très réalistes : Giselle Maurizio qui chante Dieu est nègre puis Est-ce ainsi que les hommes vivent entre parlé et chanté, et Natasha Bezriche qui dégage une incroyable émotion dans Ni Dieu, ni Maître et La Marseillaise, évocation d’une prostituée entre désir et désillusion.

L’entrée des 40 musiciens de l’Académie de Mandolines est d’un bel effet. On retrouvera tout au long du récit les frémissements de la mer, les ondulations chères aux mandolines : vibrato incessant, comme des vagues sans fin. Beer Demander compose une partition autour d’œuvres majeures de Ferré, mais écrit aussi des pièces originales, alternant mélancolie, lyrisme, motifs rythmés, très pulsés : ouverture, duo mandoline-guitare, chaconne… Richard Martin se fond dans ce moule comme dans un décor de théâtre et nous offre la chanson de Ferré, déclamée. Il trouve le ton, le son, la ligne, les nuances, le mystère, et maîtrise ce si long poème en octosyllabes… On y goûte les souvenirs de l’auteur, ses rêves, ses délires,  jusqu’à l’achat de ce Fort Du Guesclin, en Bretagne. Maniaque des mots et du son, Martin s’accroche à ce radeau. Volcanique, sensible, expressif, il fusionne avec l’orchestre et le chef. On aura droit aussi à un puissant Bateau ivre de Rimbaud, mis en musique par Ferré. Pour conclure, Martin dit Avec le temps, accompagné par la mandoline solo de Beer Demander. La fin, détournée de son sens premier (« Avec le temps, on aime pluss ! ») déclenche un tonnerre d’applaudissements.

YVES BERGÉ
Décembre 2017

La mémoire et la mer a été donné le 18 novembre au Théâtre Toursky, Marseille

Photographie : La mémoire et la mer ©  Jean Barak


Théâtre Toursky
16 Promenade Léo Ferré
13003 Marseille
04 91 02 58 35
http://www.toursky.fr/