Vu par Zibeline

Le dernier film de Robert Guediguian, La Villa : magique, lumineux, mélancolique et plein d’espoir

Passe, passe le temps …

• 29 novembre 2017 •
Le dernier film de Robert Guediguian, La Villa : magique, lumineux, mélancolique et plein d’espoir - Zibeline

Un lieu clos, la calanque de Méjean comme un décor de théâtre où entrent en scène , tour à tour, Angèle, une comédienne (Ariane Ascaride), visage triste et fermé ; Armand (Gérard Meylan), Joseph (Jean- Pierre Darroussin) accompagnée de sa «trop jeune fiancée», Bérangère (Anaïs Demoustier). Trois frères et sœur rassemblés là par l’attaque cérébrale qui vient de toucher leur père. Angèle n’est pas revenue dans leur  maison d’enfance depuis 25 ans, depuis le terrible accident qui a coûté la vie à sa fille, Blanche, dont la chambre est restée telle quelle depuis… Règlements de comptes dans la fratrie, souvenirs de moments où l’utopie était à l’ordre du jour. «C’était mieux avant» dit Joseph sérieusement ou pour plaisanter car «au bord du précipice, seul le rire empêche de tomber !» Même les mots ont changé. Le «sentier des contrebandiers» est devenu «le sentier des douaniers».

Comment maintenir sa vie en vie ? Comment continuer à exister avec ses convictions quand on se fait traiter de bourgeois par les militaires qui patrouillent à la recherche de migrants ? Peut-être en soignant et en cachant trois enfants rescapés d’un naufrage ? Une fille et ses deux frères…Comment accepter l’inacceptable, la noyade de son enfant, comment faire le deuil et pardonner à son père qui n’a pas su veiller sur sa petite fille ? Peut -être en accueillant l’amour qui s’offre, celui d’un jeune pécheur, sorte d’ange, (Robinson Stévenin)  qui récite du Claudel ? Comment laisser partir la femme qu’on aime et qu’on ne fait plus rire ?  Tout a changé, le temps a passé comme le train sur le pont qui surplombe la calanque, motif récurrent du film. Et la séquence de Ki lo sa ? que Robert Guédiguian a tourné en 1985 est là pour relier le passé au présent. On les voit, beaux et jeunes écoutant I want you de Bob Dylan. «C’est horrible tous ces bons souvenirs !» La jeunesse est partie et il faut (re)trouver un chemin ! Peut-être celui que trace Armand à travers la garrigue pour éviter que tout ne brûle et meure…

Dans La Villa qui rassemble la fratrie, Robert Guédiguian réunit une fois de plus la tribu, les comédiens bien sûr mais aussi ses fidèles, Pierre Milon, son directeur de la photo,  son ingénieur du son, Laurent Lafran, son monteur, Bernard Sasia  et tous les autres.  C’est magique, lumineux, mélancolique et plein d’espoir. Oui ! on peut être bon dans un monde qui ne l’est pas !

En écoute sur WRZ entretien avec Robert Guédiguian à propos de son film

ANNIE GAVA
Novembre 2017

Photo © diaphana

La Villa sort en salles le 29 novembre.


Alhambra
2 rue du Cinéma
13016 Marseille
04 91 46 02 83
http://www.alhambracine.com/


Cinéma Les Variétés
37 rue Vincent Scotto
13001 Marseille
facebook.com/Cinemalesvarietes


Les Cinémas Aixois :

Le Cézanne
1 rue Marcel Guillaume
Renoir
24 Cours Mirabeau
Mazarin
6 rue Laroque

13100 Aix en Provence
08 92 68 72 70
http://www.lescinemasaixois.com/