Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Françoise Donadieu propose un portrait de la grande figure marseillaise Lily Pastré

Lily de Marseille

Françoise Donadieu propose un portrait de la grande figure marseillaise Lily Pastré - Zibeline

Une grande figure marseillaise reprend vie sous la plume de Françoise Donadieu : Marie-Louise Double de Saint-Lambert ou Lily, épouse du comte Jean Pastré. Il ne s’agit pas véritablement d’une biographie, mais plutôt de l’évocation romancée de sa vie et sur son rôle de 1940 à 1942 à Marseille, alors que la ville était en zone libre et voyait affluer de l’Europe entière des artistes qui fuyaient les persécutions nazies. La comtesse s’était installée à Montredon depuis 1939 avec ses trois enfants, suite à son divorce. Son amour des Arts – et surtout de la musique – l’engagea presque naturellement à accueillir au domaine des artistes de passage. Ainsi ont défilé chez elle la grande Clara Haskil, pianiste encore peu connue, le compositeur Jacques Ibert, les surréalistes Breton et Desnos, des comédiens, des poètes…

La comtesse n’ayant pas laissé d’écrits intimes, Françoise Donadieu a décidé de lui inventer une vie intérieure. Pourquoi pas ? Mais on est moins convaincu quand elle fait intervenir des récits fictifs sous forme de lettre ou de journal de son fils Pierre, de son frère décédé dans la bataille de la Somme en 1916, ou de Marie-Laure de Noailles… On comprend l’intention de recréer les aspects de la personnalité de Lily comme autant d’éclats de lumière dans un miroir, mais la construction artificielle manque de spontanéité. La dernière partie évoque la création au Château Pastré du Songe d’une nuit d’été par Jacques Ibert. « Mémorable comme un rêve fugace que l’on n’oublie jamais », lui fait dire l’auteure. Ce sera comme une préfiguration du Festival de musique d’Aix, dont la comtesse fut l’inspiratrice, mais finalement évincée. La création a lieu le 27 juillet 42 dans le Vallon des autruches. L’orchestre était composé de nombreux juifs qui avaient fui Paris.

L’ombre brune plane. Clara Haskil, libérée grâce à l’intervention de Lily, part pour la Suisse. Le 12 novembre les allemands rentrent dans Marseille, le Château est réquisitionné. Le récit s’arrête là. La comtesse est morte en 74, l’année où son fils a vendu ce qu’il restait de la propriété.

CHRIS BOURGUE
Octobre 2017

Histoires de Lily, Comtesse Pastré
Françoise Donnadieu
L’Atinoir, 18 €

Écoutez l’interview de Françoise Donadieu par Alain Paire sur WRZ