Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Des méthodes des puissants aux abeilles anarchistes, un livre passionnant de Thierry Lodé et Tony Ferri

Les formes du pouvoir

Des méthodes des puissants aux abeilles anarchistes, un livre passionnant de Thierry Lodé et Tony Ferri - Zibeline

Aux Éditions Libre & Solidaire vient de paraître un essai sur les falsifications du pouvoir, intitulé sobrement De la domination. Une thématique intéressante, d’autant qu’elle est traitée par deux auteurs issus de disciplines qui se croisent trop peu : la biologie et la philosophie. Thierry Lodé s’intéresse à l’écologie évolutive et à la vie sociale des animaux, Tony Ferri est spécialiste des questions de surveillance et des mesures carcérales ou pénales.

Ensemble, ils interrogent les préjugés qui ont traversé l’histoire des sciences et appuyé la domination politique jusqu’à nos jours. Notamment ceux visant à légitimer les inégalités sociales ou de genre, le racisme ou l’homophobie, en les basant sur une inégalité « naturelle ». Convaincus comme l’était Blaise Pascal que le pouvoir, « n’ayant pas de justification absolue et juste en lui-même, a besoin de symbolisme, de rituel, d’imaginaire et d’habitude pour s’établir, duper et fonctionner », leur démarche consiste à dévoiler les méthodes des puissants, prompts à décréter que les lois de la féodalité ou du capitalisme sont inscrites dans l’ordre naturel.

Selon eux, jamais un animal sauvage n’a eu besoin d’un maître, et ils démontent les théories forgées au cours des siècles en nourrissant leur réflexion d’exemples concrets : mangoustes libertaires, lionnes égalitaires, abeilles anarchistes, chevaux et poules adeptes de la hiérarchie circulaire… Plutôt qu’une domination de certaines espèces ou individus inscrite dans les gènes, ils évoquent le « charisme de fonction » conceptualisé par Max Weber (une « disposition naturelle et momentanée d’entraîner l’adhésion du groupe »). Mettant à mal le néo-Darwinisme, ils entendent démontrer que loin de favoriser la reproduction du « meilleur » capital génétique, la nature vise plutôt la diversité, garante de la capacité d’adaptation et de la robustesse des espèces.

Les férus de philosophie auront peut-être un peu de mal à suivre les passages scientifiques, ceux de biologie à manier les concepts métaphysiques, mais c’est tout l’intérêt de cette écriture à quatre mains : stimuler chacun pour l’encourager à sortir de sa zone de confort.

GAËLLE CLOAREC
Juillet 2017

De la domination. Essai sur les falsifications du pouvoir, Thierry Lodé et Tony Ferri
Libre & Solidaire, 17,90 €