Vu par Zibeline

Imitation de la vie d’Antoine Mouton : entre vie réelle et vie rêvée quelle frontière ?

Le roman des apparences

Imitation de la vie d’Antoine Mouton : entre vie réelle et vie rêvée quelle  frontière ? - Zibeline

Setrou, petite cité située à cinquante minutes du centre de Paris, présente des particularités touristiques : une rivière sèche, un terril et un cinéma expérimental, le Melkas Palace. C’est précisément ce lieu culturel que dirige Émir avec Ingrid et Félix.

Émir raconte sa vie, une mère dyslexique (d’où son prénom), sa femme, Mélissa, avec laquelle il s’est « marié par inadvertance ou bien par lâcheté ». Il y a Ingrid aussi, il l’aime, mais elle lui préfère Félix. Et puis, il évoque les amis et ennemis de ses années de jeunesse, les vivants et les morts.

Un jour, Émir constate que les rues de Setrou rétrécissent en même temps que les maisons enflent, alors que, de façon concomitante, des personnes disparaissent (ou plutôt s’absentent).

Humour et poésie s’entremêlent. Comme dans Le metteur en scène polonais, Antoine Mouton, à partir d’éléments de la vie ordinaire, nous fait basculer  dans un monde irrationnel. À Setrou, ce monde se trouve dans la pièce-en-plus des maisons, cette pièce qui vous happe un beau jour et vous propulse dans l’imaginaire pour l’éternité. Imitation de la vie est une exploration de la frontière entre la vie réelle et la vie rêvée. Antoine Mouton soulève le voile des apparences pour tenter de révéler ce qui est. Il sème aussi le doute sur nos sentiments : « Les gens que nous aimons, souvent nous les rêvons car l’amour est un rêve. »

CAROLINE GÉRARD
Septembre 2017

Imitation de la vie Antoine Mouton
Christian Bourgois, 12 €

Vous retrouverez notre sélection des livres de la rentrée dans le numéro 110 de Zibeline, en vente chez tous les marchands de journaux du Sud-Est.