Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

La chanson croise l’instrument le plus majestueux au cours du Festival Orgue en Chansons

Histoires d’airs

• 26 mai 2018⇒27 mai 2018 •
La chanson croise l’instrument le plus majestueux au cours du Festival Orgue en Chansons - Zibeline

Le 27 avril, la chanteuse Ewa Adamusinska et l’organiste Frédéric Isoletta ouvraient le « Festival Orgue en Chansons » : une manifestation originale organisée les derniers week-ends d’avril et mai par l’association Marseille Concerts, dans le cadre des « Dimanches de la Canebière ». C’est autour des répertoires de Charles Aznavour et Serge Gainsbourg que s’articulait un programme conçu comme un parcours poétique, autour de deux personnalités qui se sont peu fréquentées, mais pour lesquelles les protagonistes ont trouvé des concordances opportunes : ainsi se répondent les portraits des « Comédiens » et du « Poinçonneur des Lilas » ou l’amour et sa grise nostalgie qui se dessinent dans  « La Javanaise » et « La Bohème »… Le public nombreux, réuni au pied de la tribune du grand orgue de l’église Saint-Ferréol, s’est laissé bercer au fil des chansons, par le juste phrasé de la voix chaleureuse d’Ewa Adamusinska, alors que Frédéric Isoletta trouvait, à l’orgue, des jeux et registres en harmonie avec l’atmosphère propre à chaque texte, balancement sensuel d’ « Élisa », lyrisme de « For me, formidable »… Lors d’une respiration instrumentale au cœur du récital, l’organiste nous remémorait quelques airs classiques de Brahms ou Chopin, dont s’inspira  si souvent « l’homme à la tête de choux ».

Le lendemain, on quittait la façade blanche de l’église bordant le quai des Belges pour se rendre aux « Réformés », tout en haut de la Canebière qui, comme chacun sait, « finit au bout de la terre »…  car ce fut au tour du ténor Jean-Christophe Born de se prêter au jeu et au lyrisme des chansons de Jacques Brel en compagnie de l’organiste Sylvain Pluyaut.

Deux manifestations qui, dans les mêmes conditions, trouveront des prolongements le dernier week-end de mai, avec des œuvres de Michel Legrand interprétées par la soprano Lucile Pessey et Stéphane Eliot à l’orgue (le 26 mai à 20h à l’église Saint-Ferréol) et un répertoire de mélodies et chansons « De Fauré à Ferré » autour de « La mémoire et la mer » par le baryton Jacques Freschel et Frédéric Isoletta (en remplacement de Philippe Gueit) à l’orgue (le 27 mai à 17h à l’église des Réformés) !

MARYVONNE COLOMBANI
Mai 2018

Spectacles donnés les 27 et 28 avril, Marseille

À venir
26 mai
Église Saint-Ferréol, Marseille

27 mai
Église des Réformés, Marseille

Programme complet sur www.marseilleconcerts.com

Photographie : Aznavour-Gainsbourg Orgue en chansons © X.D-R