Musique à la Ferme : un étonnant festival à Lançon-Provence jusqu'au 22 juillet !

Fables et Carnaval…Spectacle partenaireVu par Zibeline

• 15 juillet 2015⇒22 juillet 2015, 18 juillet 2015 •
Musique à la Ferme : un étonnant festival à Lançon-Provence jusqu'au 22 juillet ! - Zibeline

Pour la 8ème édition de Musique à la Ferme, le pianiste Jérémie Honnoré et l’équipe du festival de musique de chambre à Lançon-Provence « réalisent un rêve »: jouer, dans la chèvrerie familiale où, le temps d’une semaine de concerts, bêtes et mélomanes se retrouvent… Le Carnaval des Animaux ! Mais que se passe-t-il donc à la Ferme Honnoré depuis 2008 ? On y vient écouter une jeunesse talentueuse dans Beethoven ou Brahms, en compagnie de chèvres (de « poules et coq » aussi carnavalesques !) bêlant et suivant les rythmes à coups de cornes aux barreaux des mangeoires. C’est à voir, entendre… et même sentir… car dans la chaleur étouffante du 18 juillet, l’odeur animale monte un peu à la tête.
On s’est donné le mot : la grange est pleine à craquer ! Et l’on goûte (quel paradoxe!) à un fameux Trio composé par Mozart pour l’élégant salon bourgeois des Jacquin à Vienne. A Lançon-Provence, dans le hangar à paille, « Les Quilles » roulent sous les doigts de Rémy Cardinale, pianiste au jeu très expressif, s’envolent avec l’anche de François Pascal (clarinette), se parent de teintes feutrées à l’alto de Marie Legendre. Ce sont ensuite des mets musicaux contemporains qu’on découvre, deux commandes passées à des compositeurs d’aujourd’hui par l’altiste Sylvain Durantel (doux écho gustatif  à la soupe au pistou servie en « en-cas » aux convives !). Les Tchizes de Manuel Doutrelant nous font tout un fromage, coulant à point en une suite d’haïkus récités drôlement par François Castang… avant une longue recette chocolatée, concoctée en musique par Dominique Prechez autour de Fondants à la viennoise
Après l’entracte, un peu de fraîcheur : l’air nocturne court au-dessus des têtes ! Arrive l’instant attendu quand une dizaine musiciens attaquent la « fantaisie zoologique » de Camille Saint-Saëns ( agrémentée des cocasseries poétiques de Francis Blanche). Le lion rugit alors, royal, dans la caisse des pianos (Emmanuel Christien & Olivier Lechardeur), les poules caquettent et l’âne braie sur la corde glissante des violons (Amanda Favier & Samika Honda), les tortues dansent au ralenti un cancan d’Offenbach et l’éléphant-contrebasse (Nicolas Fleury) son Menuet grotesque… Un coucou inquiétant traverse l’assemblée, avant l’envolée traversière (Emmanuelle Calà) d’un oiseau virtuose ou le passage d’un Cygne… moment de grâce funambule au fil tendu du violoncelle de Julien Lazignac!
Lorsqu’on reprend la route, dans la nuit, après cette étonnante parenthèse champêtre, la tête est remplie d’images, de sons flattant les sens : cinq… selon Saint-Saëns !

Fables - Lançon (c) Marion Kabac… et La Fontaine aux enfants !

Dans l’après midi, Musique à la Ferme convoquait déjà des animaux : ceux de La Fontaine et ses Fables pour un délicieux spectacle dans la calme Médiathèque du Roulage (où l’on programme, au fil de l’année, une série de concerts : « Les Heures du Roulage »). Là, petits (voire des pitchounets entétinés et très très sages!) et grands ont révisé des classiques mettant en scène corbeau et renard, loup et agneau, cigale, fourmi, lièvre, tortue… et leurs vers déclamés, chantés, à trois voix complices. Quel joli moment passé, mêlant de sérieuses références historiques à des pitreries cocasses, autour d’un piano tantôt huître se refermant que la gueule d’un rat audacieux, tantôt puits où s’enferme le bouc !
Chantées, les Fables, mises en musique par Caplet, Lecoq ou Aboulker, s’avèrent davantage tragi-comiques : un masque expressif que porte à souhait la soprano Lucile Pessey, aussi à l’aise dans l’ample mélodie lyrique que la farce clownesque.
Déclamées avec verve par le comédien Franck Gétreau, elles sont autant de saynètes où le bon-sens populaire côtoie la sagesse philosophique, le monde de l’enfance l’amertume tragique de l’existence.
Au clavier, Amandine Habib s’immisce, fait courir Bach sur ses touches bicolores (écouter son bel enregistrement « Around Bach » gravé il y a peu chez Musicube CUB1304) avant un ultime et tournoyant Chopin, ponctuant la longue et précieuse Valse des morales universelles !
JACQUES FRESCHELAround Bach A. Habib
Juillet 2015
Photo Marion Kabac
LANCON-PROVENCE. Musique à la Ferme, jusqu’au 22 juillet
www.musiquealaferme.com
Les Chèvres Musicales 04 90 42 74 76
Office du tourisme 04 90 29 02 00