Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Une éclatante tragédie contemporaine en cinq actes de Marcello Fois : La lumière parfaite

D’entre les morts

Une éclatante tragédie contemporaine en cinq actes de Marcello Fois : La lumière parfaite - Zibeline

 

C’est une histoire de famille, une sombre histoire de jalousie et de vengeance, une belle histoire d’amour et de mort. Dernier roman en date du grand écrivain sarde Marcello Fois (paru en Italie en 2015, il vient d’être édité en français dans une remarquable traduction de Jean-Paul Manganaro), La lumière parfaite renoue brillamment avec les grands récits fondateurs. De ceux qui mettent en scène des lignées maudites, aux prises avec un destin qui s’acharne. C’est le cas de la famille Chironi. Dans la Sardaigne des années 80, qui se modernise à coups de spéculations immobilières et d’affaires frauduleuses tandis que le terrorisme flambe, Maddalena aime Cristian, le dernier des Chironi ; c’est pourtant son presque frère, Domenico Guiso, qu’elle épousera ; faisant de lui le père de leur fils Luigi Ippolito. Un secret qu’elle croit à tort connu d’elle seule…

Le roman s’avance en cinq temps. Cinq actes d’une tragédie moderne, qui malmène la chronologie – puisque c’est le quatrième, « Encore après », qui ouvre le récit -, sans qu’on ne perde rien du fil narratif ni surtout de la tension dramatique. Changements de points de vue, séquences oniriques, digressions, rien n’entrave l’avancée d’une fiction très ancrée dans une époque précise de l’histoire italienne récente et dans le même temps complètement atemporelle. Comme une légende, une épopée. Dans ce déroulé – chaotique en apparence, en réalité totalement maîtrisé- se déploie la langue puissante de Fois, colorée, éclatante, sa façon brute et poétique de fixer les moments, de ciseler les atmosphères, de tisser d’ineffables correspondances entre les personnages et le monde qui les entoure, élémentaire, tellurique. La terre sarde est là, omniprésente dans « une impétuosité  naturelle de vent, de plantes, de salinité ». Une terre âpre comme les passions qui s’y jouent. Une terre violente et tourmentée. Mais une terre que baigne aussi parfois « la lumière parfaite », celle qui illumine l’amour, celle qui guide vers la rédemption. Magnifique.

FRED ROBERT
Avril 2017

La lumière parfaite, Marcello Fois
Seuil, 23 €