Vu par Zibeline

Une Folle Criée mémorable sous le signe de la danse

Danses avec des stars…

Une Folle Criée mémorable sous le signe de la danse - Zibeline

En 2017, la Folle Criée, organisée au Théâtre National de Marseille en partenariat avec le CREA (Nantes) a, comme lors des éditions précédentes, généré l’enthousiasme des Marseillais. On s’est déplacé nombreux pour assister, butiner et faire son choix parmi les treize concerts de format court proposés sur deux jours. C’est à la danse et son usage dans la musique dite « savante » que Le Rythme des peuples était dédié.

Le 28 janvier, Emmanuel Rossfelder, l’un de nos plus grands guitaristes actuels, faisait le plein, en solo dans le Petit Théâtre. Au naturel dans son contact avec le public, autant que virtuose semblant se jouer avec une facilité déconcertante des difficultés techniques, l’artiste a rapidement conquis l’assistance avec ses valses, barcarolles, tangos, danses espagnoles et andalouses à faire tourner les têtes. Elles furent signées en leur temps par Barrios, Piazzolla, Tarrega, Granados… autant d’opus que le guitariste a présentés avec une passion visible, suscitant un intérêt qui donna envie de l’entendre encore après deux fameux bis.

Le lendemain, c’est dans la grande salle qu’on s’est retrouvé pour entendre celui qui, quelques jours après, fut officiellement consacré « Soliste instrumental de l’année » aux Victoires de la musique : Adam Laloum. Avec quelle verve expressive, technique et sensible, il a interprété le grand cycle poétique les Davidbündertänze op.6 de Schumann. Mais c’est peut être quand il se trouve avec d’autres musiciens, en dialogue complice et chambriste, que l’artiste est le plus beau à voir. Magnifiquement secondé par le Quatuor Ardeo, son exceptionnelle violoniste Mi-Sa Yang entraînant dans son geste généreux ses consœurs Carole Petitdemange (violon), Yuko Hara (alto) et Joëlle Martinez (violoncelle), ils ont livré une version rare, sensuelle, jubilatoire du Quintette pour piano et cordes en mi bémol majeur op. 44 du même Schumann. Mémorable !

JACQUES FRESCHEL
Février 2017

La Folle Criée Le Rythme des peuples, s’est déroulée les 28 et 29 janvier à la Criée, Marseille

Photographie : Quatuor Ardeo © Franziska Strauss


La Criée
30 Quai Rive Neuve
13007 Marseille
04 91 54 70 54
http://www.theatre-lacriee.com/