Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Le goût des jeunes filles, ouvrage de Dany Laferrière entre vaudou et poésie, aux éditions Zulma

Dans une vieille Buick à Port-au-Prince

Le goût des jeunes filles, ouvrage de Dany Laferrière entre vaudou et poésie, aux éditions Zulma - Zibeline

Pour apprécier pleinement le livre de Dany Laferrière on ne saurait trop vous conseiller d’écouter en même temps la musique haïtienne des groupes Shupa Shupa ou Tabou Combo, de monter le chauffage à 35°C et de vous asperger de parfum ! Vous pouvez maintenant vous imaginer à Port-au-Prince, coincé au fond d’une vieille Buick 57 ou attablé dans un boui-boui…

Vous êtes en avril 1971, c’est le début des sixties car ici, il y a 10 ans de retard avec le reste du monde. Duvalier père est au pouvoir (en 71, son fils dit « Baby Doc » lui succèdera pour 15 autres années de dictature), les tontons macoutes font régner la terreur et la corruption infiltre tous les milieux. Cela n’empêche pas six jeunes filles de 15 à 20 ans de vivre à pleines dents. L’une d’elle, Marie-Michèle, est née à Pétionville, beau quartier de Port-au-Prince où vivent ceux qui appartiennent au Cercle d’or, les nantis qui se marient entre eux pour accumuler encore plus d’argent et de pouvoir. Les autres sont belles et pauvres, elles ratent l’école, se font entretenir et vivent effrontément leur sexualité. Elles n’aiment pas les hommes et s’ingénient à les utiliser. Séduite par leur liberté et leur « rage de vivre », Marie-Michèle s’introduit dans leur groupe pour échapper à l’éducation donnée à Sainte Rose de Lima et à l’hypocrisie de son milieu. Elle peut ainsi admirer de près la meneuse de la troupe, Miki, une icône, et rédiger ensuite son journal. L’auto-fiction de Laferrière est constituée de ce journal, accompagné du scénario pour un film où Fanfan, 15 ans, rejoue la jeunesse de l’écrivain. Il vit avec sa mère et ses tantes en face de l’appartement de Miki, dont il observe avec intérêt les activités jusqu’au jour où il s’y cache pour un week-end et de voyeur devient acteur. De l’art de goûter la saveur féminine…

Le goût des jeunes filles séduit par sa peinture crue et vivante d’une société terriblement fractionnée, ce peuple riche de sa misère et de sa culture entre vaudou et poésie.

CHRIS BOURGUE
Décembre 2017

Le goût des jeunes filles Dany Laferrière
Zulma, 9,95 €