Zibeline bannière
Vu par Zibeline

Passage en force de Khatia Buniatishvili à Toulon !

Chi va piano…

• 15 janvier 2017 •
Passage en force de  Khatia Buniatishvili à Toulon ! - Zibeline

Honneur ou trahison, sur la scène du Palais Neptune, la pianiste géorgienne Khatia Buniatishvili n’interprétait pas le répertoire initialement programmé pour le Festival de Musique de Toulon, mais un récital qu’elle donnait il y a un mois environ sur la scène du prestigieux Carnegie Hall de New York. Schubert et Beethoven ayant été confinés aux oubliettes, c’est Moussorgski qui les remplaçait. Cette incursion dans la musique à programme des Tableaux d’une Exposition du compositeur russe offrait à la pianiste l’opportunité de dévoiler l’étendue de son savoir-faire technique, mais aussi de ses qualités de musicienne. Son interprétation du Vecchio Castello restera dans les mémoires comme un moment de pure magie où chaque mélomane était suspendu dans l’abîme de l’infiniment petit par une maîtrise magistrale de la nuance « piano ».

La deuxième partie, clôturée par deux bis rondement menés, pour ne pas dire bâclés, était à peu de choses près identique au programme affiché. À l’exception d’une Mephisto Valse venue remplacer la Rhapsodie Espagnole, tout le répertoire interprété renvoyait à la musique abrupte et réputée difficile du hongrois Franz Liszt. Dans les Réminiscences de Don Juan et la Rhapsodie Hongroise n° 2, l’abstention était de mise pour tout amateur de poésie car la vélocité, la puissance et la haute technicité du jeu n’avaient d’autre intention ici que la pure virtuosité dont l’interprète s’emparait avec une aisance évidente, transformant le concert en diabolique démonstration de force. Le Steinway ne s’en est d’ailleurs pas toujours accommodé tellement la charge acoustique le submergeait. Cependant, pour l’avoir entendue hypnotiser le public en première partie, on finissait par regretter que le répertoire annoncé n’ait pas été joué. Dommage que la pianiste semble avoir cédé aux canons de la musique démonstrative et virtuose que se disputent habituellement d’autres interprètes auxquels, certes, elle n’a rien à envier !

ÉMILIEN MOREAU

Janvier 2017

Festival de Musique de Toulon et sa Région

Photo : Khatia Buniatishvili © Gavin Evans / Sony Classical


Galerie des Riaux
30-32 rue des Riaux
83000 Toulon
06 62 98 64 08