Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

La Chapelle du Méjan à l’heure du jazz

Blue Angel

La Chapelle du Méjan à l’heure du jazz - Zibeline

C’est en convoquant Marlène Dietrich dans Letters to Marlène que le pétillant et espiègle pianiste , revenait à la chapelle. Beaucoup d’émotion, et des envolées lyriques parfois doublées par la voix de Marlène Dietrich ou des voix off d’archives de guerre créant un parcours plein de cohérence et de variété, étaient au rendez-vous.

Bleues, les notes l’étaient, sans accroc, une assurance et un professionnalisme de rigueur avec le Enrico Pieranunzi 4tet : sonorité dure et franche soutenue du saxophone de Seamus Blake, commentée par la contrebasse de Luca Bulgarelli et l’indéfectible battue d’André Ceccarelli, dans les compositions talentueuses du pianiste du quartet éponyme.

Une mise en bouche avait précédé la semaine précédente avec le Duo Larché/Rousseau, annoncé comme une « poétique relecture de pièces de Bach ou de Mompou, entièrement revisitées » au saxophone et à la contrebasse. Le Trio Zéphyr, à l’inspiration délicate entre Steve Reich et un orientalisme délicat, concluait cette introduction au festival.

C’est d’ailleurs la marque de Jazz in Arles, qui se démarque toujours par sa programmation variée et les talents originaux dénichés par Jean-Paul Ricard (AJMI Avignon), qui gagnent à être connus. Deux perles en la circonstance : Le projet en quartet de la clarinettiste Elodie Pasquiet, avec Aloïs Benoît qui lévite sur les envolées de son euphonium, et Christophe Monniot au saxophone sopranino sur l’accompagnement virtuose et distancié de l’accordéoniste Didier Ithursarry et de la clarinette basse. Et que dire de l’onirisme qui se dégage de l’instrumentation originale (basson, saxophone et clarinette) de Ikui Doki sur les strates séquencées de la harpe électro-acoustique de la formation aux accents parfois et étrangement « crimsoniens » ! La porte azur des anges musiciens restait grande ouverte pour le duo Claudia Solal (voix)/Benjamin Moussay (piano) et le Emile Parisien Quintet en conclusion du festival.

PIERRE-ALAIN HOYET
Juin 2018

Jazz in Arles s’est déroulé du 16 au 26 mai à la Chapelle du Méjan, Arles

Photographie : Jean-Marc Larché et Yves Rousseau © X-D.R.


Association du Méjan
Place Nina-Berberova ­
BP 90038
13633 Arles cedex
04 90 49 56 78
http://www.lemejan.com/