Parade sauvage, un récit sur l'humanité de Jean-Jacques Salgon paru chez Verdier

Aux sources de l’artLu par Zibeline

Parade sauvage, un récit sur l'humanité de Jean-Jacques Salgon paru chez Verdier - Zibeline

Au cœur des Cévennes ardéchoises, la grotte Chauvet-Pont d’Arc recèle le plus ancien chef-d’œuvre de l’humanité : 447 peintures, dessins et gravures d’animaux réalisés il y 36 000 ans. Jean-Jacques Salgon a eu le privilège de franchir la porte blindée qui donne accès à ce sanctuaire, fermé au grand public depuis sa découverte en 1994. Dès son premier livre, 07 et autres récits*, la place accordée dans son œuvre à l’Ardèche du Sud, dont il arpente depuis l’enfance les garrigues de calcaire, lui valait bien cette formidable plongée « dans les tréfonds d’une lointaine mémoire ». L’écrivain n’a pu oublier l’éblouissement ressenti, ce matin d’août 2004, devant des œuvres chargées d’humanité, offertes au regardeur « dans leur fraîcheur, dans leur naturalisme, dans l’immédiateté de leur présence ». Mais quelque chose en elles se dérobait au regard. C’est ce mystère que Parade sauvage tente de percer. Jean-Jacques Salgon se fait chasseur-cueilleur. Il emprunte librement les voies qui se présentent à lui pour se rapprocher de ces Aurignaciens qui, à l’abri d’un monde inhumain et hostile, dessinèrent « les corps magnifiés » d’animaux redoutés, lions et ours des cavernes, mammouths et rhinocéros. Le récit avance par fragments, cairns posés sur le chemin de « ces mondes perdus », où l’ordre sauvage régnait sur la relation entre l’homme et l’animal.

Quête et méditation mènent à Georges Bataille, Jean Rouch ou Racine, au rituel de la chasse et aux origines de l’art, à la corrida, au chamanisme ou à l’astronomie. L’auteur montre les images de la grotte à la peintre Judith Reigl, au torero Juan Bautista, visite d’autres cavernes : l’atelier de Claude Viallat, une église orthodoxe russe, une galerie d’art oriental… Et en revient à son enfance, aussi lointaine désormais que ces jours « où les aurochs couraient sur les bords de l’Ardèche ».

MARIE MICHAUD
Mai 2016

*Éditions Verdier (1993)

Parade sauvage
Jean-Jacques Salgon
Éditions Verdier, 13,50 €