Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

La logique de l’enfance face au monde adulte

Au féminin !

La logique de l’enfance face au monde adulte - Zibeline

Les éditions Agone reprennent dans leur collection Infidèles des textes qui ont connu, après leur heure de gloire, un passage d’oubli. Avec Quand je serai grande je changerai tout, nous sommes amenés à découvrir l’œuvre de l’écrivaine allemande Irmgard Keun, populaire dans les années 30, dont les ouvrages furent interdits en 1935. Récit d’enfance par les yeux d’une petite fille, double de l’auteure. La fillette de 1918 « que les autres enfants n’avaient pas le droit de fréquenter » renvoie à celle que le IIIème Reich a décrétée infréquentable. Avec le détachement et l’innocence cruelle de ses mots, elle brosse un tableau vivant et coloré de la vie en Allemagne aux débuts de la première guerre mondiale. Une galerie de portraits, de personnages s’anime, camarades de classe, compagnons de farces, de jeux qui ne sont pas sans rappeler les aventures des héros de Mark Twain ; les adultes, même si elle en aime bien certains, sont vus comme s’ils appartenaient à un autre monde. Il y a quelque chose de Poil de Carotte dans cette gamine dont les actes ont des conséquences parfois désopilantes. Ainsi elle verse le bleu à lessive sur Traut, un comparse qui l’a trahie, le rendant entièrement bleu ! Les difficultés économiques se transcrivent avec des détails hautement signifiants : « Avant, à la maison, nous avions des pots en cuivre, mais maintenant on en fait des canons, et c’est pourquoi Hans Lachs et moi devons porter de simples seaux émaillés gris en guise de casques ». Une logique sans appel et sans aucun pathos (et c’est là sans doute l’étrangeté et la force de ce texte) parcourt le récit, le structure, impitoyable de lucidité. Parmi les affirmations à l’emporte-pièce, le lectorat féminin se délectera de réflexions telles que : « Tous les animaux sont féminins quand ils produisent des choses de valeur ». Un petit bijou d’impertinente pertinence.

MARYVONNE COLOMBANI
Juillet 2017

Quand je serai grande je changerai tout, Irmgard Keun, traduit par Michel-François Demet, Éditions Agone, collection Infidèles, 15 €